Décembre 2018

J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation
où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus
Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui, de le chercher
chaque jour sans cesse. Il n’y a pas de motif pour lequel quelqu’un puisse penser que
cette invitation n’est pas pour lui, parce que « personne n’est exclu de la joie que nous
apporte le Seigneur ». Celui qui risque, le Seigneur ne le déçoit pas, et quand quelqu’un
fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras
ouverts.

Nous commençons une nouvelle année liturgique,
l’année C et c’est l’évangile de Luc que nous allons
écouter et proclamer la plupart des dimanches ;
Luc qui insiste toujours à nous inviter à vivre cette
rencontre avec le christ envoyé du Père.
Nous entrons dans le temps de l’avent et le Pape
François dans « la joie de l’évangile » nous invite
à vivre ce temps privilégié pour préparer cette
rencontre.

Dimanche 16, à la messe, dans le cadre du KT Dimanche, nous
serons les témoins de la réponse à cette invitation de la part des
enfants de la catéchèse. Deux feront un pas de plus en vue de leur
baptême à Pâques ; huit feront le premier pas dans cette marche.
Chaque fois que nous faisons cette célébration, nous les baptisés,
nous recevons un double appel : à vivre cet événement dans la
joie (nous n’oublions pas que le troisième dimanche de l’avent est
le dimanche « gaudete ») et à nous affermir dans notre rencontre
avec le Seigneur pour continuer à être ses témoins dans le monde
compliqué d’aujourd’hui.

Père Luis Iñiguez