Septembre 2020

Bonne rentrée à tous nos paroissiens !

La rentrée de cette année pastorale va être « un peu
particulière » comme ça a été pour la fin : déplacement des
mariages, des cérémonies, des premières communions…

Mais il ne faut pas se décourager : même si nous ne savons
pas encore l’évolution de cette pandémie et les mesures
à adopter, notre paroisse doit donner toujours l’exemple
d’une confiance dans sa mission : annonce de l’évangile
dans notre monde.

Dans l’écho vous verrez déjà les activités qui reprennent : la
catéchèse des enfants, l’aumônerie des jeunes, le MCR avec
le thème de l’année : « choisis donc la vie », les équipes
bibliques sur l’évangile de St Matthieu, la prière des amis de
l’Alliance, et aussi les activités des associations en lien avec
la paroisse.

La rencontre de l’équipe EAP, le 15 septembre, sera
l’occasion de voir la réalité de la paroisse et planifier les priorités.

Sans oublier les célébrations dominicales qui nous permettent de nous rencontrer dans la prière
et nous relancent dans notre témoignage autour de nous.

Je finis avec la présentation d’une instruction : « la conversion pastorale de la communauté
paroissiale au service de la mission évangélisatrice de l’Eglise »
, un document publié par la
Congrégation pour le Clergé le 20/07/2020.

Un document qui mériterait d’être lu dans les équipes : je vous transmets juste une ligne de ce
document :
La conversion pastorale est un des thèmes fondamentaux de la «nouvelle étape de
l’évangélisation» que l’Eglise est appelée aujourd’hui à promouvoir, afin que les communautés
chrétiennes soient toujours plus des centres qui favorisent la rencontre avec le Christ.

Dans cet esprit, le Saint Père a suggéré : « Si quelque chose doit saintement nous préoccuper
et inquiéter notre conscience, c’est que tant de nos frères vivent sans la force, la lumière et la
consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un
horizon de sens et de vie. Plus que la peur de se tromper j’espère que nous anime la peur de nous
renfermer dans les structures qui nous donnent une fausse protection, dans les normes qui nous
transforment en juges implacables, dans les habitudes où nous nous sentons tranquilles, alors
que, dehors, il y a une multitude affamée, et Jésus nous répète sans arrêt : « Donnez-leur vousmêmes
à manger » (Me 6, 37) »[3].

Père Luis Iñiguez