Janvier 2020

Nous sommes toujours au temps de Noël, le temps de
célébrer la rencontre de Dieu avec notre humanité et quand
vous lirez cet écho nous serons déjà à la fête de l’Epiphanie.
Je vous transmets quelques lignes du pape François, tirées
d’une lettre apostolique pour nous inviter à réfléchir sur les
différents personnages de nos crèches :

9. Lorsque s’approche la fête de l’Épiphanie, nous ajoutons
dans la crèche les trois santons des Rois Mages. Observant
l’étoile, ces sages et riches seigneurs de l’Orient, s’étaient
mis en route vers Bethléem pour connaître Jésus et lui offrir
comme présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Ces dons
ont aussi une signification allégorique : l’or veut honorer la
royauté de Jésus ; l’encens sa divinité ; la myrrhe sa sainte
humanité qui connaîtra la mort et la sépulture.

En regardant la scène de la crèche, nous sommes appelés
à réfléchir sur la responsabilité de tout chrétien à être
évangélisateur. Chacun de nous devient porteur de la Bonne Nouvelle pour ceux qu’il rencontre,
témoignant, par des actions concrètes de miséricorde, de la joie d’avoir rencontré Jésus et son
amour.

Les Mages nous enseignent qu’on peut partir de très loin pour rejoindre le Christ.
Et vous souhaitant au nom de la paroisse une bonne année 2020,
je vous transmets aussi les voeux de nos évêques.

Mgr Carré :
Mes voeux sont ceux d’une société qui devienne plus apaisée. C’est
dans la mesure où nous vivons en paix et, pour reprendre un des
termes de la devise républicaine, en fraternité, que cela contribue au
bien de tous et que nous pouvons nous regarder les uns les autres
comme des frères. C’est mon souhait principal. C’est un voeu qui peut
paraître pieux comme on dit, parce que ça ne dépend pas que de moi
de le réaliser, mais en tout cas ma prière et mon désir le plus vif.

Mgr Guellec :
Que les gens puissent se parler, s’écouter. Ça paraît peut-être très général, mais ça va dans le sens
d’une société plus apaisée. On ne peut pas continuer cette spirale d’engrenages de la violence.

Père Luis Iñiguez