Mars 2020

Vivre le Carême comme un chemin de conversion
écologique

En ce temps de Carême, l’urgence est à la conversion.
Il nous faut, au préalable, nous réconcilier avec la
création comme nous y invite la conférence des évêques
catholiques d’Australie : « Pour réaliser cette réconciliation,
nous devons examiner nos vies et reconnaître de quelle
façon nous offensons la création de Dieu par nos actions.
Nous devons faire l’expérience d’un changement du coeur.
Une transformation profonde du coeur exprimée par un
changement de nos habitudes mais aussi un changement
des habitudes sociales, des lois et des programmes
économiques. »

Le Pape François, dans l’encyclique Laudato Si, souligne que
« la crise écologique est un appel à une profonde conversion
intérieure. » Il ajoute que « la conversion écologique requise
pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire. »

Mettons nos pas dans ceux du Christ pour vivre un chemin de conversion, qui soit tout à la fois
«intégral, pastoral, culturel, écologique et synodal», selon les mots du Pape Benoit XVI.
A nous d’avoir le courage de changer nos modes de vie et
notre mode de développement pour préserver notre maison
commune du dérèglement climatique, de l’accaparement
des terres, des conflits armés, de la spéculation sur les
matières premières ou encore de la disparition inquiétante
de la biodiversité, autant de causes principales de la faim
dans le monde.

=============================================================================

Dans notre paroisse cette année, pendant le temps de carême, la pastorale de la santé organise
une série de 5 soirées sur le thème « ensemble prendre soin ». Les dates et les thèmes ont été
communiqués dans l’écho de février ; dans les annonces de la semaine, vous recevrez un appel
à participer à ces soirées.
L’équipe de la pastorale de la santé s’est beaucoup investie dans cette organisation.
SOUTENONS-LES AVEC NOTRE PARTICIPATION.

Père Luis Iñiguez