Dernières actualités de la paroisse

Nos Evêques nous parlent

La crise actuelle nous fait tous souffrir de bien des manières. Nous prions pour les personnes malades et tous ceux qui les soignent. Nous voulons être proches par le cœur et la pensée de celles et ceux qui sont seuls, démunis, en situation de fragilité.
Que pouvons-nous faire dans une situation où nous devons nous isoler ? Nous avons à tenir notre poste de veilleurs.
Devant Dieu tout d’abord. Il ne nous est plus possible de nous rassembler pour la messe, mais c’est le moment favorable de développer la prière personnelle ou familiale et de lire la Parole de Dieu.
Devant les autres. C’est le moment de nous soutenir dans la confiance et l’espérance en utilisant tous nos moyens de communication.
« Qui pourra nous séparer de l’amour du Christ ? » demande Saint Paul (Romains 8, 35). Il énumère une liste de dangers auxquels nous pourrions ajouter la maladie, le coronavirus, et il conclut : « Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ » (v. 39). C’est notre assurance en ce que nous avons à vivre.

+ Mgr Pierre-Marie Carré
Archevêque de Montpellier

Nous pouvons prier le Seigneur par l’intercession de Saint Roch pour stimuler en nous la charité et pour nous accorder d’être prochainement libérés de ce fléau :

Glorieux Saint Roch, fils de cette cité de Montpellier
et enfant de Marie,Notre-Dame des Tables,
animé d’une foi et d’une charité admirables,
Tu as quitté une vie confortable pour servir tes frères malades.
Aujourd’hui tu es invoqué dans le monde entier.
Par ton intercession, que Dieu veille sur nous
et sur tous ceux que nous te recommandons.
Qu’il nous délivre de tout mal du corps, de l’esprit ou de l’âme.
Inspire-nous les paroles et les gestes de réconfort ou de solidarité
à l’égard de tous ceux qui souffrent sur nos chemins ;
Fais de nous les témoins de l’amour et de la tendresse du Christ.
Garde-nous une santé suffisante pour assumer notre mission de chrétiens
au service de la paix, de la fraternité et des conditions de vie meilleure pour tous.
Enfin, après avoir fait route comme toi sur cette terre en Eglise,
Que nous obtenions la grâce d’être accueillis par toi dans la maison du Père. AMEN

 


A l’attention des prêtres, diacres et communautés religieuses du diocèse
 
 
Chers amis,

Comme vous le savez, la situation évolue rapidement. En attendant de nouvelles consignes gouvernementales et celles que nous donnera la Conférence des Evêques de France, nous vous rappelons que :

  • Les activités pastorales sont suspendues jusqu’à nouvel ordre
  • Activités avec enfants et jeunes (catéchèse, aumônerie, mouvement…) ;
  • Conférences, cours, … ;
  • Les réunions de travail (secteur, EAP, préparation au mariage, préparation au baptême, …) sont fortement déconseillées.
    Quoiqu’il en soit, dans toute forme d’accueil, bien respecter les règles sanitaires.

 

  • Les célébrations liturgiques :
  • Les messes en public, en semaine et le dimanche, sont suspendue)s jusqu’à nouvel ordre.
  • Les célébrations de mariages et baptêmes sont reportées jusqu’à nouvel ordre.

 

  • Pour les obsèques : sauf consignes différentes dans les heures qui viennent ;
  • Le nombre de personnes participant aux funérailles doit être limité au strict minimum. Cela conduit à célébrer dans la stricte intimité familiale, tout en respectant les règles de précautions (distance entre les personnes, pas de serrement de mains etc. Seul le célébrant bénira le corps du défunt avec le goupillon).
  • Il est important que vous vous concertiez avec les Pompes Funèbres sur la conduite à tenir.
    Pour le moment, les églises restent ouvertes à la prière des fidèles, mais en évitant toute forme de regroupement.

 

  • Semaine Sainte et Pâques
  • La récollection du Lundi saint pour les prêtres et les diacres est supprimée.
  • La Messe Chrismale, le Triduum et Pâques seront célébrés en privé et ne devront donc pas être publics.
    Nous gardons le même principe que pour les messes dominicales. En temps voulu, nous verrons si des aménagements sont possibles ou non.

 

  • La célébration des sacrements
  • Sacrement de pénitence et de réconciliation : Il est possible de le célébrer individuellement, à condition qu’un aménagement soit mis en place pour respecter une distance d’au moins un mètre, et en évitant un face-à-face.
  • Sacrement des malades : se conformer aux directives des hôpitaux et cliniques. Pour les autres cas, bien respecter les règles d’hygiène (lavage des mains, distance etc.).

Afin de maintenir un lien de communion entre nous, nous ferons en sorte de diffuser toutes les célébrations (messes dominicale, Triduum, Pâques) au travers des médias du diocèse : site internet, page youtube, page facebook.
Au fur et à mesure de l’évolution de la situation, nous vous tiendrons informés. Pensez à consulter régulièrement votre messagerie.

En profonde communion de prière, avec une pensée particulière pour les malades et les catéchumènes,

+ Pierre-Marie Carré
+ Alain Guellec


Journal de la paroisse - Mars 2020

Le journal de la paroisse du mois de Mars est en ligne. Vous pouvez y accéder ici ou dans le menu Actualités > Journal de la paroisse

 


Le mot du père - Mars 2020

Mars 2020

Vivre le Carême comme un chemin de conversion
écologique

En ce temps de Carême, l’urgence est à la conversion.
Il nous faut, au préalable, nous réconcilier avec la
création comme nous y invite la conférence des évêques
catholiques d’Australie : « Pour réaliser cette réconciliation,
nous devons examiner nos vies et reconnaître de quelle
façon nous offensons la création de Dieu par nos actions.
Nous devons faire l’expérience d’un changement du coeur.
Une transformation profonde du coeur exprimée par un
changement de nos habitudes mais aussi un changement
des habitudes sociales, des lois et des programmes
économiques. »

Le Pape François, dans l’encyclique Laudato Si, souligne que
« la crise écologique est un appel à une profonde conversion
intérieure. » Il ajoute que « la conversion écologique requise
pour créer un dynamisme de changement durable est aussi une conversion communautaire. »

Mettons nos pas dans ceux du Christ pour vivre un chemin de conversion, qui soit tout à la fois
«intégral, pastoral, culturel, écologique et synodal», selon les mots du Pape Benoit XVI.
A nous d’avoir le courage de changer nos modes de vie et
notre mode de développement pour préserver notre maison
commune du dérèglement climatique, de l’accaparement
des terres, des conflits armés, de la spéculation sur les
matières premières ou encore de la disparition inquiétante
de la biodiversité, autant de causes principales de la faim
dans le monde.

=============================================================================

Dans notre paroisse cette année, pendant le temps de carême, la pastorale de la santé organise
une série de 5 soirées sur le thème « ensemble prendre soin ». Les dates et les thèmes ont été
communiqués dans l’écho de février ; dans les annonces de la semaine, vous recevrez un appel
à participer à ces soirées.
L’équipe de la pastorale de la santé s’est beaucoup investie dans cette organisation.
SOUTENONS-LES AVEC NOTRE PARTICIPATION.

Père Luis Iñiguez