Pensée.
« Il existe de fausses images de Dieu, d’un Dieu violent… La question est donc : reconnaître le Dieu qui nous a montré son visage en Jésus, qui a souffert pour nous, qui nous a aimés jusqu’à la mort et ainsi, a vaincu la violence. Il faut rendre présent, avant tout dans notre propre vie, le Dieu vivant, le Dieu qui n’est pas un inconnu, un Dieu inventé, un Dieu uniquement pensant, mais un Dieu qui s’est montré, qui s’est révélé, et qui a révélé son visage. Ce n’est qu’ainsi que notre vie devient véritable, authentiquement humaine.
Benoît XVI, Discours, 6 Avril 2006.